» Academy -D-Plane par Theodore P. Jorgensen

D-Plane

Qu’est-ce que le D-Plane?

L’espace entre 2 vecteurs forme un plan.

D-plane-Trackman-JorgensenTiger Woods a une question sur son swing, son entraîneur Sean Foley ne veut pas nécessairement voir le swing en vidéo. « Je préfère voir les chiffres », dit Foley.

« Ils me permettent d’avoir une opinion beaucoup plus précise« .

Le « ils » fait référence aux donnés récoltés par un dispositif radar, cette petite boite que l’on voit de plus en plus sur les practices des pros du PGA Tour. « Tiger voit les chiffres et ça l’aide à comprendre certaines choses », poursuit Foley.

« On est en 2014; pourquoi devrions-nous continuer à deviner ce que nous pouvons mesurer? » C’est une question valable. Ces dispositifs permettent en effet de connaitre précisément de nombreuses données sur le swing et le vol de balle.

Les premières versions de ces radars ont été vendus à une poignée de grands fabricants pour 200.000 dollars chacun et, en 2006 le PGA Tour commençait lui aussi à l’utiliser pour suivre les trajectoires de balle et fournir des données sur les coups de départ dans ses tournois. La popularité de ces appareils qui mesure 26 paramètres différents (tout ce qui concerne la vitesse de club et de balle, le spin, la distance, etc…) n’a cessé de croître. Plus de 350 installations l’utilisent aux États-Unis, que ce soit certaines écoles ou plus de 150 joueurs du Tour qui ont utilisé ce dispositif radar.

« Je pense qu’on essaie de confirmer nos sensations avec des données réelles« , a déclaré Woods l’an dernier.

« Souvent au golf, ce que nous ressentons n’est pas exactement ce que nous faisons. Avec les changements de swing, vous faites de légères modifications, ça permet de réaliser ce qu’il se passe réellement à l’impact, et qui influe sur le comportement d’une balle de golf. Est-ce qu’il peut changer votre swing? Je pense que oui si vous comprenez comment le faire. »

Et pour beaucoup, il devient un outil nécessaire. Comme lorsque Luke Donald essayait différents drivers lors d’une une séance d’entraînement à TPC Sawgrass pendant le Players Championship, son entraîneur Chuck Cook, criait une série de chiffres qui venaient de s’afficher sur son iPad directement depuis le Trackman/Flightscope iPad-3D-Shot-Trajectory-Screen. « Le jeu est très basé sur la technologie maintenant et vous devez suivre la courbe« , dit Donald, qui a acheté son propre appareil plus tôt cette année. « Par exemple, si mes coups perdent en qualité, je n’ai pas à avoir Chuck à côté de moi tous les jours. Je peux lui montrer les chiffres et mon swing et avec ça, nous savons ce que nous avons à faire« .

En ce jour particulier, Donald a pu constater qu’avec un des drivers qu’il testait, la balle partait trop vers la droite. Il a su comment modifier cela grâce aux chiffres, car aucune erreur n’était perceptible à l’œil nu.

« Peut-être que je peux gagner un peu de vitesse avec l’un d’eux, ce qui donne cinq ou six mètres de plus« , dit Donald. « Pour moi, c’est énorme. »

Il peut être dangereux de ne penser qu’aux chiffres, ce qui explique pourquoi certains sont prudents lorsqu’ils l’utilisent.

« Je regarde le chemin de mon club, mais j’essaie de ne pas me laisser prendre par les chiffres » dit Keegan Bradley.

« Cela peut vous bloquer dans votre jeu, Vous pouvez devenir trop dépendant de ces chiffres dans le jeu mais vous devez apprendre à vous en détacher« .

Jordan Spieth en est là, laissant son entraîneur Cameron McCormick analyser les données plutôt que de choisir d’acheter son propre TrackMan/Flightscope.

« J’y prête beaucoup trop d’attention et ce n’est pas bon pour moi« , a déclaré Spieth, un joueur de sensation qui croit en l’adage « Le mieux est l’ennemi du bien ». « Mais pour certains gars c’est vraiment bien de connaître tous les détails.« 

Quant à ceux qui prétendent que ces dispositifs ont enlevé l’idée de sensation au golf pour créer des swings mécaniques, c’est le contraire, affirme Foley. Il n’y a que deux positions fixes dans le swing – le départ et le finish – et ce système de haute technologie a effectivement rendu les choses plus simples.

« Je veux être en plein milieu entre la vraie science et Harvey Penick«  dit Foley, qui quand il a obtenu le dispositif l’a apporté au practice de l’Orange County National pour le tester sur le swing des amateurs.

« Mais il a juste aidé à me mettre une loupe sur ce que je suis en train de faire. Il m’a aidé à dissiperle doute« .

Et il y a peu de doute sur la place des TrackMan et autres FlightScope dans le jeu d’aujourd’hui

L’angle vers laquelle pointe la tête de votre club « club face orientation »

et l’angle de la trajectoire de celle-ci « club head direction »

forme ce que Theodore P. Jorgensen a nommé dans son livre

d-plane1_

Simplement : si la trajectoire de la tête du club « club head direction » possède un angle supérieur à l’angle vers laquelle pointe la face du club « club face orientation », vous allez automatiquement frapper un « Draw »!

En d’autres mots : Il suffit simplement de contacter le côté intérieur arrière de la balle avec l’angle de la face du club neutre « square » ou légèrement ouverte à l’impact, mais avec un une trajectoire du « sweet spot »  provenant de l’intérieur (« Inside-out swing path »).

sean-foley-draw

Prenons comme exemple un fer 6.

Une trajectoire provenant de l’intérieur de 4⁰ (inside-out) jumelé à l’ouverture de la face du club de 2⁰ degrés aurait comme conséquence un « draw » en direction de la cible.

NOTES :

De façon à simplifier les explications, je n’ai pas tenus compte de l’angle d’attaque, loft dynamique ni du Gear effect.

J’ai seulement tenu compte de la trajectoire et de l’angle de la face du bâton.

La trajectoire de la tête du club est composé de 2 éléments :

  1. la trajectoire (club head path)
  2. l’angle d’attaque (attack angle)

La direction vers laquelle la face du club pointe est composé de 2 éléments :

  1. le loft dynamique (Dynamic loft)
  2. angle de la face (Face angle)

TrackMan

Une compagnie Danoise a développé une technologie appelée TrackMan, c’est en fait radar qui peut mesurer avec une précision étonnante 21 paramètres. Avec ces nouvelles données, nous sommes en mesure maintenant de déterminer avec certitude ce qui influence la trajectoire de la balle.

Selon les données de TrackMan, la direction vers laquelle la face du club pointe est responsable de 75 à 85% de la direction de départ de la balle.

La trajectoire de la tête du club (sweet spot) est elle responsable de la courbe.

Le sidespin n’existe pas!

Ce qui fait courber la balle est en fait l’inclinaison de son axe de rotation.

Spin-axisd-plane2_fer

3 lois :

  1. La direction vers laquelle la face du club pointe est responsable de la direction vers laquelle la balle est initialement projetée.
  2. La trajectoire de la tête du club est responsable de la courbe.
  3. La balle se courbe toujours du côté opposé à la trajectoire de la tête du club.

Frapper votre premier Draw

On vous a peut-être dit que pour frapper un draw, il fallait orienter la face de votre bâton (club face) à gauche de la cible, en fait c’est faux!

On vous a peut-être aussi dit que la trajectoire de la balle est déterminée par la direction de la face du bâton (club path), c’est également faux!

Concentrez-vous à frapper le quadrant intérieur de la balle (partie illustré en vert sur la photo ci-dessous)

quadrant Placez des guides pour vous aider à frapper de l’intérieur (Inside-out)

pratique Je suis persuadé qu’avec ces nouvelles informations vous serez en mesure de frapper un draw lors de votre prochaine pratique!

Vous désirez en savoir plus sur le D-Plane?

John Graham va beaucoup plus en détail en intégrant l’angle d’attaque dans ses vidéos

John Graham & Mark Strong ont réalisé un modèle 3D où ils démontrent que la caméra en 2 dimensions ne peut pas tours être fiable, ils nous manquent beaucoup d’informations et c’est pourquoi le TrackMan est probablement ce qui va révolutionner le monde du Golf dans un avenir très prochain.

D-Plane-full-3d Le vidéo du modèle 3D est disponible sur la page de John Graham au coût de 15$.

Les lois vol New billes

Le  D Avion est l’abréviation de descriptif Plane.

Theodore Jorgensen auteur de « The Physics of Golf » traite dans son livre la physique derrière la collision de la face de club et la balle de golf.

Il examine ce qui se passe et comment la balle décolle après la séparation de la face du club.

Il est essentiellement ce que la balle de golf fera quand la face de club frappe.

Il dit quelque chose à l’effet que deux lignes qui se coupent déterminent un plan.

Le Plan D est formé par la ligne représentant la direction de la tête du club est en mouvement (au moment ou la balle se sépare de la face du club) et la ligne représentant une direction perpendiculaire à la face du club (au moment où la balle se sépare de la face du club).

Le D Plane.  Garcia

Le BLUE LINE dans le diagramme ci-dessus est la direction de la tête de club se déplace à la séparation (souvent appelé chemin de swing)

et la LIGNE ROUGE dans le diagramme est la ligne perpendiculaire à la face du club à la séparation (appelé face du club dans le diagramme).

En gros, cela est où le (vrai) Club face Angle et le (vrai) parcours de swing voyagent crée ce plan.

Il l’appelle le D avion à cause de cela c’est la description de la collision entre la tête du club et la balle de golf.

Le plan D montre que la direction initiale de la balle décolle de séparation se trouve sur le plan D et un angle entre la direction de la tête de club et la face du club perpendiculaire. Mesures à l’aide Trackman montrent que la direction du vol de balle initiale est proche de la direction perpendiculaire face du club (85% environ).

La balle seulement se courbe loin de la gravité normale – résistance trajectoire de l’air due aux effets mis sur la balle lors de l’impact avec le club.

Quand le club frappe la balle à un angle (par exemple lobée club) dos rotation sera mis sur la balle ce qui la soulève en vol. Si le chemin va dans une direction différente de la face du club de spin horizontale ou latérale sera mis sur la balle amenant à trancher ou fondu.

En termes plus simples, la face de club a une plus grande influence sur la direction de départ de la trajectoire d’oscillation.

Le plan D montre également que la trajectoire initiale de la balle sera légèrement inférieure à la véritable grenier efficace du club.

Homer Kelly décrit aussi ces effets, mais il ne l’utilise le concept de simplifier la D Avion explication faisant son chapitre 2 un peu plus difficile à comprendre pour le golfeur dans la pratique.

Les lois vols vieille balle

Les lois vieille balle est le vol que la balle va commencer dans la direction de la trajectoire du club et se courbe si la face du club est pointée dans une direction différente de la clubpath.

Les lois vol New billes

Les New Les lois vol New billes ont fait leurs preuves et sont exacts. Ce concept a été écrit sur dans « The Physics of Golf » et a changé les idées de nombreux enseignants de comprendre D Avion pour comme il est.

Ces lois vol New billes ont été élaborés par John Graham Golf

Suivez le lien pour notre On-Line-leçon-Cours Mieux Golf étape n ° 2 pour de plus amples informations concernant le plan D .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s