» Academy -Doct. Olivier ROUILLON Échauffement

Blessures dos de golf    carte du corps   dos blessure

Dr Rouillon:   Les Douleurs du coude chez le golfeur sont les causes d’arrêt temporaire fréquente de la pratique du jeu. Le plus gentiment, elles sont dues à des erreurs dans le choix du matériel ou de la mauvaises conditions d’entrainement.

Selon une Étude du Dr Andrew J. McHardy, réalisée (parution 2006) sur la population de  mille Joueurs Australiens, 15, 8% sont touchés, la blessure la plus courante concerne le dos (entre 25 et 33% des CAS ). Les blessures au coude arrivent en deuxième position touchant 17,2% des golfeurs ayant contracté une douleur en pratiquant le golf.

On constate, au Québec les golfeurs «du dimanche» sont davantage touchés (25 à 33%) que les Professionnels ou amateur joueurs de Haut Niveau 7 à 10%, chez les professionnels.

En France, nous ne disposons pas à ce jour de statistiques sur les golfeurs «loisirs».

Mais nous savons qu’au Québec parmi l’élite masculine amateur, le coude représente 2,5% du nombre des blessures, et de 6,5% chez les femmes, généralement souffrant de l’épicondyle gauche chez les droitières (Enquête épidémiologique sur le top 50 du amateur classement).

Les causes diverses selon lesquelles une douleur au coude se déclarer sont assez DIFFERENTES selon que vous ÊTES simples joueur de club ou joueur de haut niveau.

Chez les pros, la fréquence trop élevée des swings pratiqués des microtraumatismes répétés entrainent. Quand aux amateurs, ils mettent trop de pression sur le manche (main gauche pour les droitiers) et serrent le club plus fort à la montée que les Professionnels (Etude de Faber et Coll; Am J Sports Med 2009).

Pour la prévention, les mêmes conseils doivent être pris en compte:

– Clubs adaptés.

– Bon grip.

– Modalités de votre entrainement.

– Echauffement.

– Conseils à demander à votre kinésithérapeute.

tendinite soulagement

Definition de la Tendinite

La tendinite est une inflammation du tendon qui résulte d’un traumatisme ou d’une blessure. On appelle tendinose la tendinite chronique liée à une dégénérescence progressive du tendon néanmoins le terme tendinite tend à être utilisé pour les deux situations.

Les tendinites les plus courantes sont :
– Tendinite du poignet
– Tendinite du coude
– Tendinite de l’épaule
– Tendinite de la cheville (Achille)
– Tendinite du genou

Les tendons blessés prennent beaucoup de temps à se rétablir. La raison est la faible vascularisation de leurs fibres (peu de sang traverse le tendon). Les tendons dépendent de mécanismes capillaires avec le liquide synovial pour leur alimentation et l’évacuation de leurs déchets métaboliques. Cette circulation est donc sensible.

tendinite solution

Causes de la Tendinite

Le tendon s’affaiblit et mène vers la tendinite lorsque son utilisation dépasse ses capacités de régénération par exemple en cas de surmenage, efforts physiques intenses, mouvements répétitifs prolongés… Il peut également s’affaiblir en cas de déséquilibres musculaires qui affectent la symétrie des mouvements du corps ou en cas de contractures chroniques dans la région du tendon.

L’inflammation du tendon est la tentative du corps de solliciter les ressources du système immunitaire pour régénérer le tendon affaiblit. On observe que dans les cas de tendinite c’est à dire inflammation du tendon, il y a une augmentation de la présence de sang dans le tendon et donc une réponse vasculaire à blessure du tendon. C’est ce qui explique le gonflement ou parfois le rougissement de la zone. Cependant, le sang circule très peu et Aström & Rausing* ont montré que cette augmentation de la présence du sang autour et dans le tendon blessé ne peut pas être considéré comme étant une indication de réparation des tissus du tendon.

D’autre part, la dégénérescence des cellules du tendon n’entraine pas toujours une réponse vasculaire et inflammatoire. Lorsque cette réponse n’est pas déclenchée, la dégénération mène progressivement vers une rupture du tendon. C’est la raison pour laquelle, en dehors des causes évidentes liées aux accidents, les ruptures de tendon ne sont généralement pas précédées de symptômes (ruptures spontanées).

L’apparition de l’inflammation et donc de douleur et d’une réponse vasculaire, même si elle n’est pas le signe que le corps est en mesure de réparer correctement le tendon, trouve son utilité dans le fait qu’il force la personne à ménager le tendon et à éviter la déchirure. Le manque de circulation vasculaire et nerveuse dans la région du tendon explique pourquoi l’inflammation devient chronique sans que le corps parvienne à correctement régénérer les cellules du tendon.

*Astrom M, Rausing A. A survey of surgical and histopathologic findings. Clin Orthop.1995;316:151–164.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s